• Featured entry

Organisation team building – Les 6 éléments auxquels il faut penser

L’organisation d’un team building demande une certaine préparation.
Au fil de nos collaborations avec des sociétés comme l’Oréal, Allianz, Total, Axa… nous avons dégagé 7 points clés à définir afin que l’organisation du team building se passe dans des conditions idéales.

L’objectif :
Les objectifs peuvent être divers et variés.
Faire en sorte que les personnes se connaissent mieux, renforcer la mémorisation d’un message complexe de manière ludique, fêter un événement corporate, favoriser le networking… Les objectifs d’un team building permettent de poser le cadre de départ, et c’est sur la base de cet objectif que l’activité doit être choisie.

La liste des équipes :
Deux solutions : laisser les équipes se constituer naturellement ou décider de la répartition en amont.
Pour que la réussite du team building soit totale, il est souhaitable que de nouvelles personnes se découvrent, afin d’apprendre à coopérer ensemble au sein de l’entreprise. Aussi, il est important que les équipes soient constituées par une personne qui connaît de près les équipes.

Le rétroplanning :
L’organisation d’un team building se doit d’être planifiée dans ses moindres détails. Le rétroplanning constitue la base incontournable : il est essentiel de prévoir des temps de battement importants, et de garder en tête que dans 80% des cas, l’ensemble du programme prendra au moins 20 minutes de retard…
Les temps de trajet sont souvent sous-estimés… Faire prendre un bus ou un métro à une équipe, ne nécessite pas simplement le temps que dure le voyage du point A au point B… mais également le temps que Didier aille fumer sa cigarette, tandis que Marie-Mathilde profitera de cette pause pour aller prendre une douche éclair à l’hôtel, etc. Globalement, compter large, et faire en sorte qu’un retard global de 30 minutes ne puisse pas pénaliser l’activité suivante.

La liste des contacts
Une liste imprimée des contacts répertoriant les numéros de téléphone des participants peut bien souvent sauver la mise.
Pensez à imprimer cette liste en une dizaine d’exemplaires, et la donner à l’ensemble des organisateurs et prestataires extérieurs.

Les moyens de transports
Le pire des scénarios : à l’issue d’une réunion, donner rendez-vous à l’ensemble des participants à un restaurant précis, qui se trouve à plusieurs kilomètres de la réunion… Certains viendront en voiture, d’autres en métro… Un cauchemar pour le timing !
Si vous en avez la possibilité, faites en sorte que tous les collaborateurs prennent le même moyen de transport, afin d’éviter les décalages dans le temps.

Les exceptions
Envie d’un team building en vélo… Certains de vos salariés ont peut-être des problèmes de dos ?
Envie d’organiser une activité qui inclut une dégustation œnologique… Les convictions religieuses de certains de vos collaborateurs ne risquent-elles pas de contre-indiquer ce choix ?

En fonction de l’activité retenue, pensez aux exceptions qui pourraient apparaître.
Attention, rien ne dit que l’activité est à proscrire ; il s’agira simplement de trouver un plan B afin que les personnes concernées ne se sentent pas laissées sur le carreau…

L’organisation d’un team building est un métier à part entière. Sachez vous entourer de partenaires compétents.

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *